La thermorégulation est l'ensemble des mécanismes qui permet à un organisme ou à un système de se maintenir à une température souhaitée. Elle est le résultat de production et de déperdition d'énergie thermique. Dans le monde du vivant, on distingue les organismes homéothermes des organismes poïkilothermes.

Les sciences médicales sont, par défaut, les contextes les plus touchés par une sur-génération de concepts suite à leur relation avec la complexité profonde du vivant. Le caractère prédominant de ce dernier, sociabilité, est inévitablement le paramètre qui rend, encore plus complexe les relations entre les éléments de la nature et les sociétés qui s’en découlent. Les fragilités des êtres vivants, en interaction, et les pratiques de guérisseurs ont induit une multiplication du volume de l’information.
L’information résultante n’est pas toujours rationnelle ni même formelle, d’où la nécessité d’une classification. Le but majeur est de RATIONALISER et de FORMALISER, rendre l’information médicale ACCESSIBLE et UTILISABLE.
Les sciences médicales sont des domaines où concourent plusieurs autre activités humaines. On identifie, La science, le scientifique, le client, le lieu et la pratique (Concepts et Matériel). Le scientifique et derrière lui ses connaissances, sont appelé à rendre un jugement
convainquant au client suite à une pratique donnée. Le jugement doit être avec effet immédiat pour une pratique médicale justifiée. Il est à faire remarquer qu’une fausse investigation, engendre un faux jugement dire une fausse pratique et des résultats non-attendus.